Le nouveau clocher de Chevigny

Clocher de Chevigny
(Jura)
juillet 2006

Photos M. Morlin













L'église de Chevigny en juillet 2006
avec son nouveau clocher

L'église de Chevigny, photo M. Morlin
L'église de Chevigny avant 2006, avec son clocher pointu édifié en 1923

L'église de Chevigny avant 2006, avec son clocher pointu édifié en 1923


Une présentation des tuiles
du futur clocher

Tuiles présentées pour la restauration du clocher de Chevigny, photo M. Morlin


Les tuiles attendent d'être posées

Les tuiles attendent d'être posées, photo M. Morlin

Le clocher de Chevigny pendant sa restauration, photo M. Morlin L'église de Chevigny, pendant la restauration du clocher
photos M. Morlin mai 2006

L'église de Chevigny en 2006 pendant sa restauration en 2006, photo M. Morlin





L'église de Chevigny au début du XXème siècle avait un clocher à l'impériale
A gauche, collection M. Morlin, ci-dessous et à droite, documents A. Mougin

L'église de Chevigny au début du XXème siècle avec son clocher à l'impériale

L'église de Chevigny au début du XXème siècle avec son clocher à l'impériale

L'église de Chevigny au début du XXème siècle avec son clocher à l'impériale

Ci-dessous le site Chevigny, photos M. Morlin avril 2010

Le site de Chevigny, photo M. Morlin


CHEVIGNY  Canton d'AUTHUME  Communauté d'agglomération du Grand Dole

Construite entre 1772 et 1777 par l'architecte dolois Anatole Amoudru, l'église de Chevigny avait à l'origine un dôme à l'impériale qui fut remplacé en 1923 par une flèche couverte d'ardoises.
Le clocher a été sérieusement endommagé par la foudre le 17 août 2004, à tel point que son remplacement complet a du être décidé.
La majeure partie du coût des travaux a été prise en charge par les administrations départementales et régionales, mais il est remarquable que les habitants de cette petite commune de moins de 300 habitants, ainsi que ceux du canton, aient participé à une souscription organisée par la Fondation du Patrimoine, pour contribuer au financement de la restauration ce clocher au plus proche de l'édifice original.
La toiture d'origine était décrite avec précision dans un devis de 1836, date d'une précédente restauration et les responsables du projet disposaient également d'une ancienne carte postale.

L'Architecte Simon Buri, spécialisé dans la restauration du patrimoine, a donc dû mener le projet de restitution à partir de ces bases...

La charpente à l'impériale, d'un poids de 17 tonnes, et la couverture du clocher ont été réalisées par l'entreprise "Toitures de Franche- Comté, de Rioz, puis élevées et posées le 18 mai 2006. Les travaux de couverture en tuiles vernissées ont ensuite été entrepris directement sur le clocher .



Retour accueil Clochers de Franche-Comté