Clocher de Bois d'Amont (39) photo O. Pernot

Clocher de Bois d'Amont (Jura)
2003

Photo O.Pernot










Photo M. Taland     

Photo M. Taland     

Photo M. Taland     

Photos M. Taland, février 2008

Le clocher de Bois d'Amont, photo M. Taland
Photo J M. Guyon

Le clocher de Bois d'Amont, photo J. Guyon




Photo O. Pernot     
Photo O. Pernot

Le clocher de Bois d'Amont, photo O. Pernot

Ci-dessous l'église et le site de Bois d'Amont, photos O.Pernot, 2005-2006-2011

L'église de Bois d'Amont, photo O. Pernot


Le site de Bois d'Amont, photo O. Pernot


L'église de Bois d'Amont, photo O. Pernot

Vous pouvez découvrir des indormations sur les cloches de l'église de Bois d'Amont et les écouter en cliquant ici

BOIS D'AMONT   Canton de MOREZ  Communauté de communes de la Station des Rousses

Eglise sous le vocable de la Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie.
Jusqu'au début du XVIIème siècle, Bois dAmont s'appelait "Les Landes" et dépendait de l'abbaye de Saint-Claude. En 1613, La création de la paroisse des Rousses englobe Bois-d'Amont.
En 1666 une première chapelle est construite à l'emplacement de l'église actuelle. En 1746 le vicaire Jean-François Reverchon, qui réside à Bois d'Amont remplace l'unique nef de la chapelle par l'église à trois nefs que nous voyons encore.
Le sanctuaire était celui de la chapelle primitive. Un clocher-porche en bois est édifié en 1752. En 1772, Bois d'amont qui était devenu une communauté indépendante avec son échevin et son conseil de douze membres est érigé en paroisse par l'évèque de Saint-Claude. Conséquence de la révolution, de 1794 à 1797 l'église est fermée au culte et devient "la grande maison" pour les assemblées de citoyens. La toiture et le bâtiment se délabrent.
La construction d'un clocher de pierre est décidée en 1817 et réalisée en 1827 par l'architecte Claude-Marie Dalloz, de Saint-Claude.
En 1902, l'agrandissement de l'église, prévu en 1860, est réalisé. L'abside du sanctuaire datant de 1866 est remplacée par le transept et le choeur actuels.
Depuis, l'église a fait l'objet de plusieurs phases de restauration dont les dernières en 1995 pour l'intérieur et 2004 pour les façades, partiellement recouvertes d'un bardage de cuivre en écailles et losangé.
Le clocher abrite trois cloches, fondues respectivement en 1838 (Virginie, sol, 462 kg), en 1858 (Marie-Immaculée, mi-bémol, 903 kg) et en 1901 (Marguerite-Marie, si-bémol, 1500 kg).
Pour en savoir plus, cliquer ici.
Une prière a été gravée sur une poutre du clocher par le charpentier :
Ô toi epicéa - noble bois du haut-Jura - qui constitue cet édifice - supporte par ce beffroi - les cloches de nos ancêtres - pour qu'elles sonnent sur notre vallée -
pendant des siècles et des siècles - Ainsi soit-il - St Joseph Charpentier - St pierre à la Phrasie - St Daniel à l'Anciant - St Rémy Pin Pom -

Source : Informations in situ et Ministère de la Culture  base Mérimée.